Femme aujourd’hui

«Femme aujourd’hui» constitue la première exposition conjointe du Collectif «Tête-Bêche» qui nous a permis de partir des points communs à nos projets photos individuels pour essayer d’en faire des richesses.

C’est avec cette approche que nous avons conçu cette exposition. L’occasion s’est présentée de produire, chacun, une série de photos dans le cadre de la Journée de la Femme 2014 avec le soutien de la Commune d’Etterbeek. Par rapport à la situation de la femme ici et aujourd’hui, nous avons tenté, à notre manière, de saisir en photos un aspect de ce que pouvait être la vie d’une ou plusieurs femmes au début du XXIe siècle.

Une telle série de photos ne donnera jamais plus que quelques éléments de réflexion sur le thème de la femme aujourd’hui et est une invitation aux spectateurs à chercher leurs propres interrogations et réponses.


Philippe

Miniaturas-Femme-Philippe
voir-la-galerie

 

La mixité des métiers doit être une des priorités de l’égalité entre les femmes et les hommes. Selon une étude française, moins d’un métier sur huit peut être considéré comme réellement mixte. Cette situation pénalise non seulement les femmes mais l’économie toute entière en abaissant la réserve de talents disponibles en renforçant les difficultés de recrutement pour les employeurs, notamment dans les secteurs où les emplois ne sont pas délocalisables.
L’égalité professionnelle, dans les mêmes conditions de travail, entre les hommes et les femmes est donc un enjeu humain, social et même stratégique pour la société et les entreprises.
Dominique et Chantal sont deux femmes qui se forment à la fonction de gestionnaire technique d’immeubles.

Philippe Warnier
Contact: tetebeche@tetebeche.eu


Hilda

Miniaturas-Femme-Hilda
voir-la-galerie

 

L’espace privé de la femme devrait être le meilleur endroit pour juger de sa situation dans la société.
Si elle se sent respectée et à l’aise chez elle, la femme a toutes les chances de l’être également dans d’autres circonstances.
Nos familles sont-elles réellement égales …?

Hilda Strandvik
Contact: tetebeche@tetebeche.eu


Sabrina

Miniaturas-Femme-Sabrina
voir-la-galerie

 

Elles s’appellent Georgia, Maria, Melissa, Lamyae, Ouafae, Karima, Jocelyne et Elisa.
A la fois mères et piliers de famille, elles ont connu des parcours de vie différents, parfois douloureux. Elles ont en commun de ne pas baisser les bras malgré les accidents de la vie, une rupture familiale, ou les violences, qui les ont plongées dans la précarité.
Leur combat est identique, construire un projet d’avenir stable, être autonome. Les mêmes questions les obsèdent. Comment s’en sortir, pour soi mais aussi pour ses enfants? Comment concilier responsabilités de mère et vie de femme? Comment concilier vie professionnelle, sociale et familiale?
Pourtant, pas d’apitoiement chez ces femmes qui restent discrètes sur leur parcours personnel. Elles sont lucides, responsables, formidables de détermination, et décidées à rebondir. Quand on est mère et pilier de famille, on ne baisse pas les bras.
Malgré les difficultés traversées, les inégalités qui perdurent, pour certaines, cette vie rêvée arrive enfin, mais à quel prix?

Sabrina Fofana
Contact: tetebeche@tetebeche.eu


Virginie (Tumbisha)

Miniaturas-Femme-Virginie
voir-la-galerie

 

A travers nos échanges, nos regards nous sommes miroir l’une pour l’autre

Offrande mutuelle pour l’instant fécond
Nous portons en nous l’Histoire
Et consciemment…ou pas
Nous sommes toutes Fondatrices de notre Mythologie
de la Mythologie féminine
.

Virginie de Man
Contact: tetebeche@tetebeche.eu


Peter

Miniaturas-Femme-Peter
voir-la-galerie

 

Depuis toujours dans la plupart des sociétés, il y a eu et il y a des femmes qui savent trouver leur chemin, parfois par nécessité, parfois par conviction. Beaucoup d’œuvres littéraires comme des arts plastiques en font l’éloge.

De fait, ces femmes qui sont capables de mener leur barque, ont besoin d’une certaine force de caractère, il y a un siècle comme aujourd’hui. Où trouve-t-on ces femmes aujourd’hui? Pas seulement et pas essentiellement dans les sphères dirigeantes.

Annebeth, Pascale et Sandra, par leur présence, suggèrent qu’elles font partie de ce groupe de femmes.
Annebeth, peintre venue de Norvège qui travaille dans une pièce baignée par la lumière dans laquelle on cherche vainement un chevalet et transmet aussi son savoir aux enfants.
Pascale, coach de l’équipe de basket benjamins du club d’Etterbeek (UAAE) qui s’investit pleinement au bénéfice des jeunes joueurs alors qu’elle semble avoir une vie bien remplie par ailleurs.
Sandra qui fait du café «Le Purgatoire» un lieu de convivialité où l’étranger se sent très vite accepté. Son calme lui permet de donner à ce microcosme de la société environnante une sensation de bien-être.

Peter Zangl
Contact: tetebeche@tetebeche.eu